Comment faire un compost dans le jardin ?

Le compostage est un processus naturel qui permet de recycler les déchets organiques et d’en faire un excellent engrais pour votre jardin ou votre potager. En plus de réduire la quantité de déchets envoyés à la déchetterie, il permet également de nourrir vos plantes et d’améliorer la qualité du sol. Dans cet article, nous allons vous faire découvrir les étapes essentielles pour réaliser un compost dans votre jardin.

Choisir l’emplacement idéal pour votre compost

Pour commencer, il vous faut trouver un emplacement adapté à la création de votre compost. Voici quelques critères importants à prendre en compte :

  • Espace disponible : prévoyez assez d’espace pour pouvoir retourner et manipuler le compost facilement.
  • Exposition : un emplacement mi-ombre/mi-soleil est idéal pour favoriser le développement des micro-organismes responsables de la décomposition.
  • Accessibilité : choisissez un endroit facile à atteindre depuis votre cuisine pour faciliter le dépôt des déchets.
  • Drainage : le terrain doit être bien drainé pour éviter que le compost ne devienne trop humide.

Construire ou choisir le bon bac à compost

Il existe plusieurs types de bacs à compost sur le marché, du simple tas au composteur en plastique ou en bois. Voici quelques conseils pour choisir le bon bac à compost :

  • Les bacs en plastique sont légers, faciles à monter et souvent moins chers que les autres options.
  • Les bacs en bois sont plus esthétiques et s’intègrent mieux dans le paysage du jardin, mais peuvent être plus coûteux et nécessiter un entretien régulier.
  • Si vous préférez une solution économique et écologique, vous pouvez construire votre propre bac à compost avec des palettes ou des planches de bois non traité.

Quel que soit le type de bac choisi, assurez-vous qu’il dispose d’une bonne ventilation pour favoriser l’aération et la décomposition des déchets.

Alimenter votre compost avec les bons déchets

Pour obtenir un compost équilibré et riche en nutriments, vous devez ajouter une variété de déchets organiques à votre bac à compost. On distingue généralement deux types de déchets :

Lire aussi :  Comment aménager une petite terrasse avec du mobilier ?

Déchets verts (azotés)

Ces déchets sont riches en azote et en eau, et se décomposent rapidement :

  1. Restes de fruits et légumes
  2. Épluchures de cuisine
  3. Marc de café et sachets de thé
  4. Tontes de gazon
  5. Tailles de haies et plantes vertes

Déchets bruns (carbonés)

Ces déchets sont riches en carbone et en fibres, et se décomposent plus lentement. Ils aident à structurer le compost et à assurer une bonne aération :

  1. Feuilles mortes
  2. Branches et petites branches broyées
  3. Paille, foin ou copeaux de bois
  4. Papier journal non imprimé ou carton
  5. Coquilles d’œufs écrasées

Respectez un bon équilibre entre déchets verts et bruns pour favoriser la décomposition et éviter les mauvaises odeurs. Une règle générale consiste à ajouter deux parts de déchets bruns pour une part de déchets verts.

Entretenir et gérer votre compost

Pour assurer un bon fonctionnement du compostage et obtenir un compost de qualité, voici quelques actions d’entretien à réaliser :

  • Mélangez régulièrement votre compost pour l’aérer et favoriser la décomposition. Utilisez une fourche ou une pelle pour retourner le tas toutes les deux à trois semaines.
  • Contrôlez l’humidité du compost. Il doit être humide comme une éponge bien essorée, mais pas détrempé. En cas de sécheresse, arrosez légèrement votre compost pour maintenir l’humidité. Au contraire, si le compost est trop humide, ajoutez davantage de déchets bruns pour absorber l’excès d’eau.
  • Surveillez la température du tas. Un bon compostage génère de la chaleur et peut atteindre une température de 60°C à 70°C. Si votre compost ne chauffe pas, c’est qu’il manque d’azote : ajoutez des déchets verts pour relancer le processus.
  • Vérifiez l’odeur du compost. Une odeur désagréable peut indiquer un excès d’eau ou de déchets verts. Dans ce cas, mélangez bien le compost et ajoutez des déchets bruns pour rétablir l’équilibre.

Le temps nécessaire pour obtenir du compost varie en fonction des conditions environnementales et de l’entretien apporté. En général, comptez entre 6 mois et 2 ans pour obtenir un compost mature et prêt à être utilisé.