Comment protéger les plantes du froid hivernal ?

Le froid est à nos portes et de nombreuses plantes doivent être gardées en sécurité et au chaud. Voici un guide complet sur la façon de protéger les plantes du froid hivernal.

Il n’est pas toujours possible de ramener toutes ses plantes dans la maison, à la fois pour des raisons d’espace et pour des raisons pratiques. Pour cette raison, diverses mesures doivent être prises pour protéger au maximum les plantes du gel, de la pluie, du vent, de la grêle et de la neige.

Vous devez d’abord vous informer sur votre plante, quelle température minimale elle peut tolérer. Certaines espèces sont capables de résister même à quelques degrés sous zéro.

Que faut-il faire pour protéger les plantes du froid ?

  1. Appliquez une couche de paillis sur le sol. Il agit comme un isolant, emprisonnant la chaleur et l’humidité dans le sol. Il est utilisé pour protéger les racines des plantes des températures froides. Le matériau du paillis peut être des feuilles sèches, de la paille, de l’écorce de pin, du tissu non-tissé.
  2. Ne mouillez pas les plantes et réduisez les arrosages au minimum pendant leur période de repos, l’eau peut jouer contre vous. Essayez de garder le sol sec. Évitez la pluie en déplaçant vos plantes sous un auvent, ou en isolant le pot avec une feuille de tissu non-tissé.
  3. Recouvrez les plantes d’une feuille tissu non tissé respirante et hydrofuge. C’est une solution efficace et pratique, qui offre un abri sûr à ceux qui ne peuvent pas ramener leurs plantes dans la maison. Le non-tissé est un excellent matériau isolant, parfait pour protéger les plantes du froid et de la neige et à utiliser pour le paillage. Cependant, il est important de découvrir les plantes pendant la journée afin qu’elles puissent recevoir la lumière et l’air nécessaires.

Une autre option pour couvrir les plantes est la serre portable. Vous pouvez utiliser cette serre pratique pour stocker vos plantes pendant l’hiver, pour faire pousser vos plantes ou comme jardin de fleurs miniature sur votre balcon ou votre terrasse. C’est idéal pour les petites et moyennes plantes.

  1. Isolez : posez une épaisse feuille de polystyrène sur le sol de la partie abritée de la terrasse afin d’isoler les pots qui seront également protégés par le bas.

Il est important de souligner que chaque espèce végétale a une résistance spécifique aux basses températures et au gel, il n’est donc pas toujours nécessaire de les déplacer à l’intérieur.

Protéger les plantes en pot : aromatiques, cactées et grimpantes

Lorsque les températures commencent à baisser, certaines plantes en pot présentes dans votre jardin peuvent ne pas aimer les variations climatiques. Voici ce qu’il faut faire.

Les aromatiques

Les aromatiques font partie des plantes les plus délicates : les plants de basilic et de persil, très sensibles au froid, devront être placés dans la maison. Le romarin, la sauge ou le thym peuvent rester à l’extérieur si la terrasse garantit la bonne protection contre le vent, le gel et les intempéries en général.

Lire aussi :  Quelle plante dans une terre argileuse ?

Les cactées

Ces plantes sont sensibles aux basses températures et même à l’abri elles ne pourraient pas survivre à l’extérieur, surtout dans les régions du nord. Par contre, les plantes succulentes (définies grossièrement comme des plantes « sans épines ») peuvent rester à l’extérieur, mais les pots doivent être isolés.

Les grimpantes

Passiflores, jasmin, lierre ou clématite peuvent rester sur la terrasse sans problème tant que les pots sont enveloppés dans des couvertures chaudes ou des couches de tissu non tissé, et ont un substrat caractérisé par un drainage impeccable.

Dès que le danger de gelées est écarté, il convient d’enlever tout expédient utilisé pour abriter les plantes. Une utilisation prolongée pourrait en effet les étouffer et les faire mourir.

Comment sauver des plantes endommagées par le gel ?

Si vous n’avez pas réussi à protéger les plantes à temps, dans les cas moins graves, les plantes endommagées par le froid peuvent être sauvées. Les plantes en pot peuvent être déplacées vers un autre endroit à l’abri de la lumière directe du soleil et protégées du froid.

À moins que les plantes endommagées ne soient déplacées à l’intérieur ou dans une autre zone protégée, ne taillez pas les feuilles ou les tiges endommagées. Celles-ci offrent en fait une protection supplémentaire en cas de nouveau gel. Il est conseillé d’attendre le printemps pour tailler les zones touchées de la plante. Retirez complètement les tiges mortes.

Les tiges vivantes, en revanche, repousseront à la fin de l’hiver une fois les températures chaudes revenues. Pour les plantes à tige molle (succulentes) qui ont subi des dégâts de gel, une taille immédiate peut être nécessaire, car leurs tiges sont plus sujettes à la pourriture.

Conseils pour les plantes déplacées à l’intérieur

Si vous avez déplacé votre plante à l’intérieur, il y aura un autre problème possible, de nombreuses plantes souffrent d’être déplacées à l’intérieur en raison du manque de lumière. Il arrive souvent que les plantes, surtout les petites et faibles, après les différents mois d’hiver dans la maison aient tendance à flétrir ou à périr rapidement. Il est possible de remédier à ce problème en essayant de déplacer les plantes près d’une fenêtre ou d’utiliser des lampes LED.

Les lampes LED émettent la lumière optimale dans le bon spectre d’absorption pour permettre la croissance correcte des plantes. Elles prospéreront beaucoup plus rapidement et resteront belles malgré la saison froide, une fois le froid passé, déplacez les plantes à leur emplacement à l’extérieur. Il existe des lampes avec une large gamme de prix, de plus la consommation d’énergie n’est pas excessive, et c’est un juste compromis pour ne pas les laisser mourir.