3 façons simples de prolonger la saison de culture de vos légumes

Si vous vivez dans une région où les saisons sont distinctes, il existe des limites naturelles quant au moment où vous pouvez cultiver des légumes en extérieur. Au printemps, il faut attendre que la menace de gel soit passée et que la température du sol atteigne des niveaux acceptables. Puis, avant que vous ne vous en rendiez compte, des journées plus courtes et des températures plus fraîches reviendront pour signaler la fin de votre saison de culture en extérieur.

Bien sûr, il est difficile de lutter contre Dame Nature, surtout si vous espérez gagner. Cependant, si vous apprenez à travailler dans les limites qu’elle fixe, vous pouvez trouver des moyens efficaces de prolonger la saison de culture de vos légumes.

Voici trois façons simples de prolonger la saison de culture de vos légumes.

Bien que vous ne puissiez pas empêcher les gelées tardives du printemps ou les premières tempêtes de l’hiver, vous pouvez atténuer une grande partie des dommages causés par ces événements naturels. Vous devez simplement être prêt à assurer une protection adéquate à vos plantes tendres lorsque le besoin s’en fait sentir.

1. Le paillage

L’ajout d’une épaisse couche de paillis est le moyen le plus simple de protéger vos plantes. Le paillage autour de vos plantes fournit une couche d’isolation au sol lorsque les températures descendent trop bas. Cela aidera également à retenir l’humidité à mesure que les températures augmentent, vous n’aurez donc pas besoin d’arroser autant.

Il existe de nombreux types de paillis disponibles, notamment les feuilles déchiquetées, les copeaux de bois, l’herbe coupée, la paille et le compost. Quel que soit le type de paillis que vous choisissez pour votre zone de culture alimentaire, vérifiez qu’il est exempt de pesticides chimiques et d’herbicides. Par exemple, si vous utilisez un service de pelouse pour garder votre pelouse verte et exempte de mauvaises herbes, vous ne voudriez pas utiliser vos tontes de gazon dans votre potager.

2. Le châssis froid

Les châssis froids sont un autre excellent moyen de prolonger votre saison de culture de légumes. Un châssis froid est simplement une structure à quatre côtés avec un couvercle en verre ou en plastique sur le dessus. Ils sont utilisés pour emprisonner la chaleur du soleil afin de garder les plantes au chaud lorsque les températures baissent.

Les châssis froids sont relativement faciles à construire. Commencez par créer une structure rectangulaire ou carrée en bois et fixez une vieille fenêtre ou porte en verre sur le dessus avec des charnières sur un côté. Cela empêchera le dessus de s’envoler avec le vent et facilitera son ouverture et sa fermeture lorsque vous ajouterez et retirerez des plantes. Les plantes et plants en pot peuvent ensuite être placés à l’intérieur pour les durcir ou les aider à survivre à des baisses de température inattendues.

Lire aussi :  Cultiver des pommes de terre : les étapes essentielles

À la rigueur, vous pouvez créer une charpente froide de fortune avec plusieurs bottes de paille et une vieille vitre ou un panneau de porte. Disposez simplement les balles en rectangle, tout en laissant l’intérieur vide pour abriter vos plantes. Garnissez-le d’une fenêtre ou d’une porte vitrée et alourdissez-le solidement aux deux extrémités afin qu’il ne s’envole pas par vent violent.

Si aucune de ces options ne vous plaît, vous pouvez toujours acheter une version prête à l’emploi dans votre jardinerie locale ou en ligne. Vous paierez plus pour cette option, mais vous n’aurez pas à vous soucier de trouver des matériaux ou d’investir du temps pour la construire vous-même.

3. La serre

Pour de nombreux jardiniers, une serre est le rêve ultime du jardinage. Serait-il formidable d’avoir un espace permanent toute l’année pour nourrir et cultiver vos plantes préférées ? En prime, une serre bien conçue peut également constituer un magnifique point focal pour votre propriété.

Malheureusement, embaucher un entrepreneur ou acheter un kit haut de gamme pour construire une serre permanente peut coûter assez cher. De plus, vous devez payer pour chauffer la structure une partie de l’année dans les climats plus froids. Si vous louez ou disposez d’un espace extérieur limité, une serre permanente n’est peut-être pas une option viable.

Cependant, vous pouvez toujours profiter de nombreux avantages qu’offre une serre sans le prix élevé ni l’engagement à long terme. Il existe un certain nombre de mini-serres très abordables et portables, légères et peu encombrantes. Ces options tirent parti de l’espace vertical en fournissant quatre ou cinq étagères substantielles pour abriter vos plantes.

Avec un peu de planification, ces trois méthodes peuvent prolonger la saison de culture de vos légumes. Une fois que vous aurez commencé, vous serez peut-être surpris de voir à quel point vos efforts de jardinage deviennent plus productifs !

serre de jardin